Vous faites des fautes d’orthographe ? Est-ce vraiment de votre faute?

Cet article contient probablement des fautes. Je fais le maximum pour éviter cela et je suis encore en phase d’apprentissage grâce à la méthode que j’ai développée et qui me fait faire des progrès inespérés.
La zone des commentaires vous permet de me préciser vos corrections et d’apporter votre contribution au blog. Je vous en serai très reconnaissant.

Vous allez découvrir dans cet article mon histoire avec l’orthographe et la grammaire.
Votre histoire est peut-être similaire et je suis impatient de lire la vôtre dans les commentaires à la fin de l’article ou en me contactant ici.

Parcours classique d’apprentissage du français à l’école

Si je devais comprendre mes difficultés à écrire sans faute, je dirais qu’il est nécessaire de remonter à mes premières années de scolarité.

Au CP, ma volonté d’apprendre était largement au rendez-vous et j’ai le souvenir d’avoir été un petit garçon appliqué, curieux et plein d’enthousiasme.

Hélas, très vite, je suis devenu un de ces profils inadaptés à l’école. Le système noté me tirait vers le bas. J’étais déjà un petit garçon en manque de confiance et le fait de voir les élèves modèles toujours au-dessus des autres et encouragés par l’autoritaire maitre d’école ne faisait qu’augmenter mon sentiment d’infériorité. Je me repliais sur moi même dès les premiers mois d’école.

De plus, je rajouterai que le manque d’activité pratique, remplacé par l’abus de théorie et de cours magistral ne m’allait pas du tout. L’enchainement des cours théoriques laissait une liberté totale à mon esprit en lui permettant de s’évader dès les premières minutes de chaque cours. J’ai été dans ce mode de fonctionnement durant toute ma scolarité élémentaire et secondaire. Incapable de rentrer dedans, mon esprit s’échappait pour laisser place à ma créativité qui ne demandait qu’à s’exprimer. Je rêvais d’exploration et d’expérience, mais pas d’apprendre par la théorie.

D’année en année, mon niveau en français non seulement ne progressait pas, mais régressait. Au mieux j’avais de temps en temps quelques déclics, mais j’étais loin d’avoir les bases suffisantes. Je démarrais dans la vie active avec d’énormes lacunes que j’avais accumulées au fil du temps.

Lorsque j’essaie de me remémorer, ce que j’ai appris a l’école, c’est une sorte de black-out complet. Très inquiétant tout de même.

Le résultat, au moment où j’écris ces lignes, à 33 ans, est sans appel. J’ai des lacunes importantes en orthographe, en grammaire et même dans les autres disciplines de bases. Mes seules notes excellentes se résument aux activités pratiques comme les cartes de géographie que nous devions dessiner ou les montages en technologie ou en biologie que nous devions réaliser.

Ce parcours, cette expérience de l’école vous parle peut-être.
Je serai ravi de lire vos commentaires à la fin de cet article.

Un handicap

Dans la vie personnelle et plus particulièrement dans la vie professionnelle, faire des fautes de français est un véritable handicap.

cliquer sur la souris
peur avant de cliquer

 

Passer des heures à relire ses écrits et faire quand même des fautes.
Ne pas oser envoyer un e-mail important.
Ne pas être à l’aise pour écrire à côté de quelqu’un.
Être dépendants et demander à une personne de confiance de relire et corriger ses écrits.
Voici les conséquences d’une incompétence sévères en orthographe et en grammaire.

Subir le regard des autres et même entendre des critiques est également extrêmement violent.

Il m’a fallu un peu plus de trente ans pour comprendre que je n’étais qu’en partie responsable du fait de faire des fautes.

Lorsque vous êtes inadapté au système scolaire, vous n’avez d’autre choix que de subir l’environnement dans lequel vous êtes. Vous vous adaptez dans une certaine mesure, mais vous n’avez pas la possibilité de changer quoi que ce soit.

Je ne voyais tout simplement pas les fautes par manque de connaissance et l’environnement dans lequel j’évoluais ne me permettait pas de corriger le tir.

Quelle est alors la solution ?

 

J’en ai cherché de nombreuses. Vraiment. Mais aucune solution ne m’a réellement permis de retrouver la voie du sans-faute.
J’ai essayé le projet Voltaire ou le fait de réviser moi-même les règles.

Le moins que l’on puisse dire c’est que lorsque l’on est déjà fâché avec l’orthographe, il est difficile de trouver et de garder une motivation pour apprendre à nouveau les règles de français. Je suis donc passé d’échec en échec.

Le pire avec toutes ces solutions c’est que tout ce que j’ai révisé je l’ai très rapidement oublié.

La révélation et la solution

Comme l’a si bien dit Steve Jobs lors de son discours a Standford, dans la vie, il faut relier les points.

À force de réflexion j’ai fini par avoir une révélation en reliant quelques points.
J’avais découvert une solution d’apprentissage open source basé sur les travaux du chercheur qui permet de faire reviser tout ce que l’on souhaite avant de l’oublier et jusqu’a ce que ce soit dans notre mémoire a long terme.
Et ces justement ce que je cherchais.
Réviser et ancrer dans ma mémoire à long terme les règles de grammaire ainsi que l’orthographe des mots.

Et puis qui de mieux placé que les personnes qui ont des difficultés avec l’orthographe et la grammaire pour comprendre ce que l’on ressent en faisant des fautes.

Je me suis mis à rêver d’une solution efficace pour ne plus faire de fautes. Une solution qui apporte immédiatement des résultats et qui est encourageante. Ajoutez à cela une personnalisation, car chacun ne fait pas les mêmes fautes et vous avez une solution parfaite à votre problème.

J’ai rédigé noir sur blanc cette solution dans un petit guide que vous êtes libre de télécharger dans le formulaire juste en bas de cet article.

Comme je l’ai précisé, je serai ravi de découvrir votre parcours et votre ressenti dans les commentaires et surtout ne vous bridez pas à cause des fautes !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 réflexions au sujet de “Vous faites des fautes d’orthographe ? Est-ce vraiment de votre faute?

  1. Waou super article Romain !! On ressent bien ta souffrance de jeunesse… j’ai un fils qui ressent la même chose que toi… quel gâchis que l’éducation nationale ne soit pas adaptée à tous ceux qui ne rentrent pas dans ce fameux « moule »… ta méthode va peut être l’aider qui sait ?

    • Merci Fanny pour ton commentaire !
      En effet, j’ai pris conscience du gâchis occasionné sur beaucoup de personnes. J’espère modestement apporter une belle amélioration…

Laisser un commentaire